Déclaration de l'AMM sur les Armes Chimiques et Biologiques


Adoptée par la 42e Assemblée Médicale Mondiale Rancho Mirage (Californie, Etats-Unis), Octobre 1990
et supprimée à l'Assemblée générale de l'AMM, Santiago 2005

L'Association Médicale Mondiale attire l'attention de la profession médicale internationale sur les dangers que représentent les armes chimiques et biologiques. Certains de ces dangers sont indubitables, et en particulier:

  1. L'utilisation de ces armes entraînera non seulement la destruction du personnel militaire mais encore celle des populations civiles, et ce, jusqu'à des distances considérables, en plus de la zone visée, et même au-delà des frontières nationales des belligérants.
  2. Les phénomènes qu'entraîne une contamination par les armes chimiques et biologiques constituent, à long terme, une menance permanente pour la santé des êtres humains car ils peuvent, sur une longue période de temps, occasionner chez une population, des maladies, des lésions ou encore des malformations.
  3. Ces phénomènes sont également susceptibles de causer dans le milieu naturel de l'homme, tant chez les animaux, les végétaux que les réserves en eaux, des altérations durables, de nature complexe et imprévisible, qui détruiront la source alimentaire des êtres humains et ainsi provoquant une morbidité générale.
  4. Les services de santé existants tout comme la technologie et la main-d'oeuvre seront impuissants à soulager la souffrance provoquée par une contamination par les armes chimiques et biologiques.

La Déclaration de Genève de l'Association Médicale Mondiale appelle les médecins à consacrer leur vie au service de l'humanité, à faire voeu d'accorder leur priorité au patient et à ne pas utiliser leurs connaissances médicales à l'encontre des lois de l'humanité.

La Déclaration d'Helsinki de l'Association Médicale Mondiale proclame que le médecin a pour mission de sauvegarder la santé des individus et qu'il voue ses connaissances et sa conscience à l'accomplissement de cette vocation.

La Déclaration de Tokyo de l'Association Médicale Mondiale commence par l'affirmation suivante:

"Le médecin a le privilège d'exercer son art pour servir l'humanité. Il doit conserver et rétablir la santé physique et mentale pour tous, sans discrimination, consoler et soulager ses patients. Le médecin doit garder le respect absolu de la vie humaine dès la conception, même sous la menace et ne fera pas usage de ses connaissances contre les lois de l'humanité."

Par conséquent, l'Association Médicale Mondiale considère qu'il serait contraire à l'éthique du médecin, dont la mission est la prestation de soins de santé, de participer à la recherche et à la mise au point d'armes chimiques et biologiques, ainsi que d'utiliser ses connaissances personnelles et scientifiques à concevoir et à fabriquer de pareilles armes.

En outre, l'Association Médicale Mondiale:

  1. condamne la mise au point et l'utilisation d'armes chimiques et biologiques;
  2. appelle tous les gouvernements à renoncer à la mise au point et à l'utilisation d'armes chimiques et biologiques;
  3. appelle toutes les associations nationales membres à s'unir à l'AMM pour soutenir activement cette déclaration.