Alcool & Santé


La consommation d’alcool est très répandue dans le monde en dépit du risque qu’elle comporte pour la santé et des conséquences sociales qu’induisent la toxicité et l’effet d’accoutumance de l’alcool. Au total, 40% du fléau mondial des maladies sont attribuables à l’alcool qui est responsable d’autant de décès et d’invalidités que le tabac ou l’hypertension. La consommation d’alcool est le principal facteur de risque en matière de maladies dans les pays en voie de développement à faible mortalité et le troisième facteur de risque dans les pays en voie de développement. Au-delà des nombreuses conséquences sur la santé – manifestations chroniques ou aigües – la consommation d’alcool a un gros impact sur le plan social, mental et émotionnel. Le fléau mondial relatif à la consommation d’alcool, en termes de morbidité et de mortalité, est considérable.

Une stratégie mondiale pour réduire l’usage nocif de l’alcool

En mai 2008, l’Assemblée Mondiale de la Santé a étudié le rapport du Secrétariat "Stratégies de réduction de la consommation nocive d’alcool" et adopté la résolution WHA 61.4 qui, entre autres, missionnait l’OMS pour préparer un projet de stratégie mondiale visant à réduire l'usage nocif de l'alcool Le protocole prévu pour la mise en vigueur de la résolution et la préparation de la stratégie impliquait la consultation et la collaboration des Etats Membres ainsi que la consultation des ONG, des professionnels de santé et des acteurs économiques.

L’AMM a participé à au tour de table avec les ONG et les professionnels de santé concernant la façon de contribuer à la réduction de la consommation nocive d’alcool (24-25 novembre 2008) et a présenté une prise de position basée sur sa politique actuelle en la matière.

Un projet de stratégie mondiale de l’OMS pour réduire la consommation a été approuvé par le bureau exécutif de l’OMS lors de sa session de janvier 2010. L'AMM a fait une déclaration publique au nom de l'Alliance mondiale des professionels de santé (WHPA) lors de cette session, soutenant la stratégie en vue de son adoption. La Stratégie a finalement été approuvée par l’Assemblée Mondiale de la Santé en mai 2010.

Pour en savoir plus: Stratégie mondiale pour réduire l'effet nocif de l'alcool (site de l'OMS)

Politiques et actions actuelles de l’AMM

L’AMM est depuis longtemps engagée dans les actions visant à réduire l’impact néfaste de l’alcool sur la santé et la société. La politique clé de l’Association est basée sur sa prise de position pour la réduction de l’impact mondial de l’alcool sur la santé et la société adoptée à Santiago en octobre 2005.

    Dans le cadre des actions actuelles de l’OMS relatives à la stratégie mondiale pour réduire la consommation néfaste d’alcool, l’AMM a intensifié ses actions sur la question depuis 2008 avec pour objectif d’être totalement impliquée dans la démarche et de faire entendre le point de vue des médecins dans les discussions globales.

    L’AMM a soutenu et présidé le briefing des ONG: “Vers une stratégie mondiale pour réduire l'usage nocif de l'alcool ” (23 octobre 2008, Genève) organisée par la Global Alcohol Policy Alliance (GAPA).

    L’AMM a également contribué aux audiences publiques de l’OMS sur la façon de réduire la consommation néfaste d’alcool (Octobre 2008).

      Voir également:

        Liens utiles